Initialement : Le pays des Kangourous est il aussi Kool qu'on le dit ?

Partager ma découverte de l'Australie, seule, sans planning, en voiture. Puis Partager mes voyages lointains avec ma famille et mes amis

1er Octobre : Un mois depuis mon arrivée en Australie

Etape 13 : Dehnam – Kalbarri 471 kms

 

Voilà donc un mois que je me ballade sur ce continent. Le cliché « je n’ai pas vu le temps passé » serait un mensonge. On a largement le temps de voir le temps passé dans ce genre de voyage sur la route. Il ne passe pas de la même façon c’est tout ; ce qui est plus compliqué à expliquer en fait.  J’ai totalement perdu la notion des jours. Impossible de dire si j’étais à Katherine il y a deux semaines ou trois et  surtout quand… je me souviens de tout le reste : la température, la route, ce que j’ai fait, les noms des bleds mais la date et le jour… nope… pas possible d’y arriver. En résumé : je ne m’ennuie pas encore. Pour le déjeuner je grignote quand j’ai faim. Une pomme, un café glacé au lait bien calorique mais que j’adore ou les restes du diner de la veille. Ça dépend de l’humeur et du temps.

 

Je quitte Dehnam de bonne heure après avoir dit au-revoir à mes trois colocataires allemandes (Munich, Francfort et Berlin : beau panel..). Nous avons passé une soirée « entre filles » hier à regarder un film de filles donc ; chaque chambrée ayant à disposition un lecteur DVD et des tonnes de DVD copiés. La journée avait été maussade (crachin).  Nous nous sommes affalées sur le canapé pour n’en émerger qu’à 23h, après avoir dévoré chips et gâteau de riz + beurre de cacahouètes. Pour le prochain déjeuner  le light s’impose !

 

Je vous ai déjà dit que Shark Bay était un endroit un peu spécial car il y a des espèces d’animaux et d’organismes présents dans cette baie et nulle-part ailleurs. En chemin je me suis arrêtée voir des stromatolites. Ce sont des organismes vivants, même si on croirait voir des rochers à l’œil nu, qui fabriquent de l’oxygène.  Ils existent depuis 3,5 Milliards d’année. Et la production d’oxygène a augmenté de 20% sur terre après leur apparition permettant petit à petit à des êtres plus complexes de se développer et donc aux humains d’exister. Alors on dit merci qui ?

 

 

 

J’ai largement entamé ma descente sur Perth que je devrais atteindre samedi. Mais j’ai pris le chemin des écoliers histoire de visiter le Kalbarri National Parc qui est très sauvage parait il.  Et bien je confirme…. Très très grandes étendues, à perte de vue, de buissons verts et d’arbres typiques de contrée désertique. La région est réputée pour sa variété de fleurs sauvages : il y en a en effet beaucoup, de toutes couleurs & formes, superbes et dont je ne connais pas les noms…  mais que j’ai pris en photos pour vous les faire admirer plus tard. Il y en a une que j’adore : on dirait un rince bouteille pour sa forme (un goupillon si vous préférez) rouge éclatant et qui vient en grappe sur des arbres. Le Kalbarri parc c’est sinon : des grandes étendues de petits arbustes, des gorges comme sur la photo, une rivière qui coule paresseusement et des MOUCHES. Elles rentrent dans le nez, dans la bouche.. j’en ai avalé une. Elles nous donnent à tous un air idiot car nous agitons tous nos bras dans tous les sens pour les faire partir. Je vous assure qu’elles se glissent partout même entre mes yeux et mes verres de lunette; c’est super énervant.

 

 

Bon je ne vous fais pas le couplet du « j’étais toute seule.. » vu que ce n’est pas vrai cette fois. J’ai retrouvé un jeune couple avec qui j’avais déjeuné il y a quelques jours sur le bord d’une route (lui espagnol elle colombienne ; tout deux étudiants à sydney ; nous avons loué nos véhicules à la même agence ce qui nous avait fait entamer la conversation) puis ensuite un couple de nouveau-zélandais que j’ai suivi ou qui m’ont suivi toute la journée. A force de se croiser à chaque « chose à voir » nous avons fini par discuter.  Mais globalement comme à chaque fois j’étais toute seule le temps de ma ballade et le temps d’admirer à fonds les paysages. Avant de laisser la place à quelqu’un d’autre.

 

Kalbarri est une petite ville balnéaire charmante ; qui est bien connue en australie semble t-il. Lagon bleu turquoise, banc de sable qui protège le lagon, la mer au loin qui gronde contre les rochers, et des palmiers, du vent.. vous voyez le tableau. Un autre endroit rêvé pour s’installer. :-)

Ajouter un commentaire
Publié à 13:26, le 3/10/2010, Kalbarri
Mots clefs :


<- Page précédentePage suivante ->

Qui suis-je ?

La carte des lieux visités



Mes amis